Sessions de Cracking sur Raspberry Pi

Pour mes sessions de cracking, j’utilise en général un Raspberry Pi.

Avertissement :
Utiliser les techniques présentées sur ce blog, sur des systèmes qui ne vous appartiennent pas est ILLEGAL et peut vous exposer à de lourdes sanctions.

Si vous souhaitez vous exercer, vous devez le faire sur un système qui vous appartient, ou avec un accord écrit du propriétaire.
Je ne pourrais en aucun cas être tenu pour responsable de vos actes.

Quel intérêt ?

Ce n’est certes pas très rapide, mais ça évite de laisser pédaler votre PC jour et nuit.
L’avantage c’est qu’il ne chauffe pas, et ne fait aucun bruit grâce à la technologie des processeurs ARM.
Je peux le laisser tourner en permanence, branché sur ma télé, et je ne l’ouvre que de temps en temps, pour regarder où il en est.
J’ai acheté le mien sur Amazon avec un kit comprenant : le boitier, l’alimentation, et un tout petit ventilateur.

Pour ceux que ça intéresse :
-le Raspberry Pi
Raspberry Pi Carte Mère 3 Model B Quad Core CPU 1.2 GHz 1 Go RAM
-le Kit : boitier + alim + ventilo
Kit Boitier + Alim On/Off + Ventilo

Il ne manquera avec ça qu’une carte SD, un clavier USB, une version de Kali pour processeur ARM (disponible sur le site officiel), et un câble HDMI pour le connecter à votre télé.
Il suffira alors de flasher la carte SD, comme on l’a fait avec la clé USB dans ce tuto, et de l’insérer dans le Raspberry.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *